CYBER HARCELEMENT

Christian et Valérie ROHN sont victimes depuis plusieurs mois de diffamations, de harcèlement, d’injures et de menaces de mort. L’auteur ne signe jamais ses commentaires.

PERLO MONDO est grossiste en accessoires de mode depuis 20 ans, les gérants sont Christian et Valérie ROHN.

Il s’agit de Madame Sylvie Yawa AKUMA – BOEGLIN
e-mail : prayermink@gmail.com
mobile : 07 82 82 11 08
dirigeante de l’entreprise individuelle MINK & DAVERNAY
4 RUE DU GENERAL RENAULT – 75011 PARIS
SIRET 800 145 518 00018 – Code APE : 4791A
Madame Sylvie Yawa AKUMA – BOEGLIN ainsi que Monsieur José AFONSO sont dépositaires de la marque DAVERNAY.

Résumé :

Un compte professionnel est créé au nom de MINK ET DAVERNAY auprès de la société PERLO MONDO. Le numéro de SIRET est contrôlé puis le compte est validé, il s’agit bien d’un client professionnel. Le client bénéficie des conditions de remises réservées aux professionnels.

Madame Sylvie BOEGLIN passe deux commandes en juillet 2017 de composants en cristal pour un montant approximatif de 600 et 300€. Quelques semaines plus tard, Madame Sylvie BOEGLIN nous demande le retour d’une partie des marchandises. Notre vendeuse, Aurore GUIZZO, bien connue et très appréciée de nos clients, lui rappelle oralement et par mail les CGV (que Madame Sylvie BOEGLIN avait déjà accepté pour valider sa commande), à savoir que les marchandises doivent être retournées complètes et dans l’emballage d’origine (nos sachets possèdent une étiquette avec le code barre, la quantité et la référence exacte, car nous proposons plus de 40 000 références).

Nous recevons ensuite 600€ de marchandises, EN VRAC ! C’est à dire des milliers de pierres en cristal qu’il nous faut trier, contrôler, re-compter et re-conditionner avant de les remettre à la vente, soit près d’une journée de travail, à notre charge. Nous avertissons la cliente que les conditions de retour n’ont pas été respectées  et renvoyons le colis le lendemain.

La dirigeante de l’entreprise MINK & DAVERNAY refuse le colis, qui nous est retourné, et nous menace par mail de s’en prendre à notre réputation sur internet.

Nous lui conseillons de prendre préalablement conseil auprès d’un avocat (la première visite est le plus souvent gratuite).

Madame Sylvie BOEGLIN nous dit avoir contacté un « juriste » et cite la loi Hamon, qui concerne les échanges entre un particulier et un site internet, et non les litiges entre professionnels.

Madame Sylvie Yawa AKUMA – BOEGLIN voyant certainement qu’elle n’a aucun recours légal, se lance dans un « chantage à la réputation ».

Madame Sylvie BOEGLIN utilise copieusement les termes « voleurs, escrocs, arnaqueurs, extorsion de fonds, arnaque, vol, arnaqueuse, escroquerie… », inonde nos pages Facebook (y compris pour l’activité de photographe et les pages privées d’Aurore) et laisse toutes sortes de messages injurieux et mensongers sur de multiples forums, sature notre standard téléphonique pendant une semaine, doute de l’authenticité de nos produits, nous appelle nuit et jour sur nos mobiles professionnels comme privés…

Notre vendeuse Aurore GUIZZO, qui a notre soutien total, est également injuriée, diffamée alors qu’elle n’a fait qu’appliquer les Conditions Générales de Vente. Conditions qui satisfont tous nos clients depuis vingt ans.

Notre avocat saisit le Procureur de la République pour appels téléphoniques malveillants réitérés et harcèlement. Aurore dépose également plainte. La justice est semble-t-il débordée.

Madame Sylvie Yawa AKUMA – BOEGLIN risque 3 années de prison et 45 000 € d’amendes. Sans compter les réparations.

Madame Sylvie BOEGLIN menace ensuite Aurore de s’en prendre à la réputation de ses enfants (qui vont à l’école primaire) et nous menace de mort.

La dirigeante de l’entreprise MINK & DAVERNAY a été entendue plusieurs fois par la Police, elle prétend que les marchandises ne lui ont jamais été retournées et s’est engagée à retirer ses commentaires sur internet dans les 24 h. Elle n’en a rien fait, et au contraire continue les diffamations, les menaces, les injures.
Deux nouvelles plaintes ont donc été déposées.

Nous sommes intervenus auprès du « Forum des Consommateurs » de l’UFC QUE CHOISIR (forum.quechoisir.org) : les commentaires sont publiés sans aucune vérification et le modérateur ne respectait pas les règles d’utilisation du forum. Les commentaires ont été finalement supprimés du forum, mais le mal est fait.

Il n’y a pas plus de contrôle de la part de Facebook, Google, et des forums prétendant défendre les consommateurs. La plupart d’entre eux vivent de la publicité…

Christian ROHN, gérant.

Exemple de diffamation de la part de Madame Sylvie BOEGLIN :

Sylvie Yawa AKUMA BOEGLIN diffamation

Menaces de mort et menaces de s’en prendre à la réputation des enfants d’Aurore par Madame Sylvie BOEGLIN :

Demande de retour de marchandises de la part de Madame Sylvie BOEGLIN (réponse d’Aurore sous 80 minutes avec rappel de nos CGV) :

 

Colis renvoyé par PERLO MONDO et refusé par Madame Sylvie BOEGLIN :